Lenny Rouanet

Ma vision de la gatronomie

Alliance de la vue, de l’odorat et du goût

Quand on parle gastronomie, on pense avant tout au goût. C’est effectivement le sens le plus important dans cette discipline mais ce n’est que le dernier mis en jeu.

La vue est le premier sens de la gastronomie. La couleur, la forme et la texture éveillent l’intérêt et l’appétit. L’esthétique d’un plat est le point de départ de la gourmandise, elle pose l’esquisse du plat. On peut se permettre de tromper la vue, afin de placer une saveur où on ne l’attend pas.

L’odorat vient généralement en second. Associé à la vue, il vient préciser le plat, permettant de laisser entrevoir le goût potentiel du plat. Il doit être en accord avec le goût.

Le goût vient conclure une bonne expérience culinaire. Il peut être en décalage avec la vue dans le cas d’un trompe l’oeil par exemple. Mais doit être fidèle à l’odorat car ces deux sens sont en liens. Ce sens ne se contente pas seulement des saveurs. La température et la texture sont également deux paramètres importants.

La cuisine

La cuisine est un art créatif dont le résultat est un moment de partage avec ses proches et amis.

Les bonnes adresses

Le partage c’est aussi faire connaitre des restaurants et bars qui partagent ma vision de la gastronomie. Des lieux où l’on mange ou bois de beaux et bons produits.

Mes bonnes adresses